J’ai lu Les Lames du Cardinal de Pierre Pevel

Les Lames du Cardinal

Je vous avoue que lorsque j’ai découvert les Lames du Cardinal, j’étais plutôt sceptique. Je ne suis pas fan des livres de cape et d’épées et quand j’ai vu que la saga était comparée aux Trois Mousquetaires de Dumat, ça ne m’a pas rassurée. J’ai cependant, suite aux nombreux avis positifs extérieurs décidé de me lancer. J’ai acheté les livres, les 3 d’un coup malgré le risque que ça ne me plaise pas (mais les couvertures étaient trop belles ! ). Suite à l’achat, les livres sont restés dans un coin près de trois ans avec plein d’autres livres.

Et oui ! J’ai gardé la mauvaise habitude de quand je lisais beaucoup. C’est-à-dire que j’achète, j’achète, j’achète. La différences entre avant et maintenant ? Avant je lisais beaucoup, et le livre n’avait pas le temps d’arriver à la maison que je le lisais déjà. Maintenant et bien … Il arrive à la maison, je le pose dans un coin en me disant que je le lirais plus tard et la flemme aidant trois ans après il est toujours là. Cela faisant donc trois ans et deux déménagements (ah oui ! C’est vrai que je les ai. Il faudra que je les lise !) que les livres attendaient sagement d’être choisi.

En début d’année, j’ai découvert le Reading Fit Challenge, un challenge où il faut lire le plus possible pendant une période donnée. On gagne des points selon le nombre de pages qu’on lit par jour et il y a même des défis en plus (du genre lire un livre en 300 pages en un jour, lire un livre dont le titre fait référence au froid, …). J’ai trouvé ça plutôt cool et vu la pile de livres qui m’attendaient, je me suis dis que ça serait une bonne idée de le faire. Et c’est là que j’ai retrouvé Les Lames du Cardinal. Qu’elle ne fut pas leur joie quand je les ai enfin choisi !

Enfin bref … Toute cette introduction pour vous parler des Lames du Cardinal !

Un petit résumé ?

Les Lames du Cardinal - Tome 1

” Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons !

Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes… Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal ! ”

(Bon … J’avoue que la partie avec les dragons m’a décidé à les lire)

 

Qu’est-ce que j’ai aimé dans Les Lames du Cardinal ?

Et bien … En fait, il se trouve que j’ai tout aimé. J’ai d’ailleurs été surprise malgré ma réticence au départ à le lire. Alors on commence la liste :Les Lames du Cardinal - Tome 2

  • Les personnages sont très attachants avec chacun une personnalité qui lui est propre. Même les antagonistes sont super intéressants.
  • Pierre Pevel n’a pas peur de tuer ses personnages. Comme pour Georges Martin avec Game of Thrones, on ne peut pas s’attendre à ce que tous les personnages s’en sortent, ce qui pour moi est une grande force dans les histoires. Cela rend l’histoire plus plausible que lorsque tous les personnages principaux s’en sortent.
  • La magie est présente (et j’adore la magie) mais, elle n’est pas trop présente non plus. En fait, à part les dragons et leurs pouvoirs, il n’y a quasiment pas de magie et c’est très plaisant que cela ne soit pas utilisé à tort et à travers. L’époque. Alors oui, plus haut j’ai dis que je n’aimais pas les histoires de cape et d’épées et c’est vrai que d’habitude cette époque ne me donne pas forcément envie pour une histoire. Je préfère les époques médiévales (en fait, j’aime l’heroïc fantasy et du coup la plupart du temps cela se passe dans une époque médiévale) mais j’ai beaucoup apprécié de me ballader dans le Paris du XVIIe.

Ce que je n’ai pas aimé ?

Les Lames du Cardinal - Tome 3En fait, la saga a été pour moi un vrai régal et il n’y a pas de chose que je n’ai pas aimé. Du moins, je n’y ai pas fais attention. La seule chose c’est que … Il n’y a que trois tomes … Je suis restée un peu sur ma faim. Je m’étais attachée aux personnages et ils sont partis trop tôt (j’ai sûrement aussi cette impression car j’ai lu les trois tomes à la suite).

Les Lames du Cardinal est une magnifique trilogie à découvrir. De l’aventure, des personnages attachants, un peu de magie, que demander de plus ?

Références :

Les Lames du Cardinal – Tome 1, Pierre Pevel
Les Lames du Cardinal – Tome 2 – L’alchimiste des Ombres, Pierre Pevel

Les Lames du Cardinal – Tome 3 – Le Dragon des Arcanes, Pierre Pevel

Disponibles aux éditions Folio et Bragelonne. On le trouve aussi en version intégrale avec les trois tomes en un.

 

Les Lames du Cardinal Pin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *