Le Château de Hurle de Diana Wynn Jones

Le Château de Hurle

Lecture dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge. Sous-Catégorie : Cristaux, Tarot et Encens

Le récap des lectures du Pumpkin Autumn Challenge est disponible ici !

Petite anecdote pour commencer l’article 🙂 Cela faisait longtemps que j’entendais parler du Château de Hurle et de nombreuses personnes étaient d’accord pour dire qu’il était bien. Je l’avais donc noté sur ma Wishlist mais sans me renseigner d’avantage. En bref, je voulais le lire, mais je ne savais pas de quoi ça parlait (ça vous est déjà arrivé ?).

L’autre jour, en allant à la médiathèque et en fouinant un peu dans tout les rayons (elle est pas très grande et je n’arrive pas à saisir comment sont rangés les livres), je suis tombée sur le Château de Hurle. Je l’ai pris et j’ai quand même lu le synopsis avant pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Il faut savoir que je suis une fan de Miyasaki, notamment du Château Ambulant. Pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça en plein milieu ? Et bien, parce qu’en lisant le synopsis, je me suis rendue compte que le Château Ambulant était une adaptation du livre Le Château de Hurle ! Alors, bien sûr, je n’ai pas hésité et je l’ai emprunté direct ! Tout ça pour dire que ma lecture du livre a plutôt bien démarrée !

Après cette petite longue introduction, je vous met le synopsis !

“Sophie vit dans le Royaume D’Ingary, un univers où la magie fait partie du quotidien. A la mort de son père, la jeune fille reprend la boutique familiale et se voit déjà condamnée à mener une existence insipide, lorsque l’étrange château du magicien Hurle apparaît dans le paysage, changeant de place chaque nuit. Maudite par une sorcière et transformée en vieille femme, Sophie pénètre dans le château, où elle découvre l’étrange séduction de Hurle, apprivoise un démon du feu et provoque catastrophe sur catastrophe en voulant s’initier à la magie. Mais la sorcière n’en a pas fini avec elle…” (4ème de couverture Le Château de Hurle)

Je suis une fan du film mais ça faisait un moment que je ne l’avais pas vu. Je me rappelais vite fait de l’histoire, mais surtout de mon émerveillement lorsque je le regardais. Et j’avoue que j’étais partagée, en commençant le livre, entre l’excitation de découvrir le roman et la peur de la déception. Et si le livre ne me plaisait pas ? Et si, j’étais déçue et que je ne voyais plus l’histoire de la même façon ?

J’ai finis par ouvrir le livre et … la magie a opéré.

J’ai apprécié le style un peu léger de l’écriture et les personnages hauts en couleur. J’avoue, au début, j’ai eu un peu envie de secouer Sophie, et je pense que c’est le but recherché par l’auteure. On a une protagoniste qui évolue. Au final, elle devient vieille mais ne se laisse pas abattre. Elle apprend à s’imposer et à se faire respecter de personnes qui ont un caractère bien trempé.

Je me suis attachée à Crucifer et à Michael. Et je me suis surprise à être contente dès que Hurle entrait en scène (oui, je suis peut-être un petit peu tombée amoureuse de lui).

Le fait est, que c’est un très bon livre. Peut-être un petit peu enfantin, la fin est facilement décelable, mais cela n’entache pas l’histoire. Et j’ai été triste de devoir laisser Sophie et Hurle. Le livre était trop court !

Ma note pour Le Château de Hurle

Histoire : 4/5

Originalité : 3/5 (on devine facilement la fin, c’est un peu dommage. L’univers est original et rafraîchissant, mais l’histoire manque un peu cette originalité)

Personnage : 5/5

Style d’écriture : 5/5

Total : 4.25/5 

Le Château de Hurle, Diana Wynne Jones, Le pré aux clercs, 2002

Crédit photo : 

Toutes les photos de l’article ont été réalisées et appartiennent à Chocolate Time

Le Château de Hurle Pin

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://chocolatetime.fr/le-chateau-de-hurle-de-diana-wynn-jones">
Pinterest
Pinterest
LinkedIn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *