Les Gardiens des Cités Perdues, un Harry Potter bis ?

Les Gardiens des Cités Perdues

Ça n’est pas nouveau, loin de là. Le 8ème tome des Gardiens des Cités Perdues de Shannon Messenger sort en novembre et j’ai décidé de me replonger dans cet univers.

J’ai lu les six premiers tomes il y a un moment, empruntés à la médiathèque, je les avais adoré. Aussi, je m’étais acheté les deux premiers tomes au format poche et depuis il dormaient dans la bibliothèque.

Et cet été, j’ai eu envie de les relire ! Alors, je vous en parle.

Article garanti sans spoil !

Résumé :

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique. Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde.

Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Résumé du tome 1 des Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger

Un Harry Potter bis ?

Beaucoup de personnes le comparent à Harry Potter. Une jeune fille qui a des pouvoirs et qui a grandit chez des humains … Mais pour moi, la comparaison s’arrête là. Oui, c’est une série de romans jeunesse, mais tout les romans jeunesse fantasy ne sont pas des Harry Potter bis… Je me trompe ?

On a le cliché de l’élue ? Pas vraiment en tout cas pas dans les mêmes schémas que Harry Potter. Là où Harry est adulé, Sophie inspire pour beaucoup la crainte. Et il n’est pas question pour elle de terrasser le grand méchant mais de tout autre chose de plus complexe, beaucoup plus nuancé.

Un univers féérique

Shannon Messenger nous offre le portrait d’un monde féérique qui se veut prôner l’égalité et la non-violence. Aucun elfe ne manque de quelque chose, tous sont traités de la même manière. En théorie du moins. L’autrice nous montre ce monde qui en apparence est parfait mais qui par certains détails nous montre qu’il est loin de l’être. Un monde complexe.

Nous avons également droit à la présentation d’un nouveau monde qui fait totalement parti du nôtre avec par exemple l’Atlantide et de nombreux lieux qui font rêver rien qu’à leur description !

Des personnages attachants

Au fur et à mesure des tomes, la bande à Sophie s’agrandit. Tous sont très attachants, bien que très différents. Ils n’avaient pas forcément de quoi s’entendre mais au final, leur différence est leur point fort et Sophie est le ciment de ce groupe.

J’ai beaucoup apprécié cette façon de montrer le point de vue de Sophie qui est très différent de celui des elfes. Cela étant dû à sa vie passée chez les humains. Une vision qui vient tout chambouler. On prend plaisir à suivre la joyeuse troupe dans leurs aventures !

Mention honorable aux Ruewen pour qui ont ressent tout un tas d’émotions et qui on a envie d’envoyer plein d’amour.

Un scénario simpliste ?

Il est vrai que certains éléments se voient arriver gros comme une maison, notamment la fin du tome 4… Mais il faut retenir que les Gardiens des Cités Perdues est une saga de littérature jeunesse. Donc, forcément, on va être loin des scénarios à la Game of Thrones (livres j’entends) ou l’Attaque des Titans où tout est prévu et dit sans qu’on le voit arriver au moment fatidique.

En bref, pour moi Les Gardiens des Cités Perdues est une très bonne série de livres que je recommande si vous aimez la magie, les elfes et les paillettes (ça c’est pour le tome 2!)

Tomes 3 et 4 lus lors du Pumpkin Autumn Challenge 2019 !

Les Gardiens des Cités Perdues

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *